2. mars, 2017

Texte

 L'Incohérence de notre système de Sante 

L'Etat et la Cnam ou l'Etat contre la CNAM sont un goulot d'étranglement du fait de leur taille et sont en situation de blocage.

 La nouvelle loi de modernisation de notre système de santé portée par Marysol Touraine a été une épopée de plus de 2 années accouchant de pas moins de 227 articles !!!

 Comment  remotiver les trois millions de personnes qui travaillent dans le système de santé ?

 La bureaucratie est le seul moyen actuel ??!!!

Des tonnes d'instructions en provenance des divers organismes du Ministère !!

 La création des agences régionales de santé par la loi HPST en 2009 avait pour objectif

"la réduction des inégalités de santé, par la promotion de la Santé, par le développement de l'accès aux soins et aux diagnostics sur l'ensemble du territoire"

Le cadre de régulation de la politique régionale de santé a été modifié en conséquence.

Le Projet régional de santé (PRS)unifie dorénavant l'ensemble des démarches des différents acteurs-Etat et assurance maladie au premier chef-dans les domaines de la prévention, des soins hospitaliers et ambulatoires et de l'action sociale.

 Il en résulte six ans après, que l'efficacité des ARS n'est absolument pas démontrée.

 Les capacités d'actions des ARS sont entravées par d'innombrables difficultés :

Accumulation de plan nationaux de Santé, hétérogènes dans leurs démarches et décalés dans le temps et la résistance de la CNAMTS soucieuse de préserver ses prérogatives..

 De ce fait Les Agences Régionales de Santé ne gèrent que 40% des dépenses de santé publique !!

 Trois années pour élaborer des PRS lourds et complexes ,du fait de l'instauration de conférences Régionales(CRSA) et de territoires...

 Un PRS est un document dépassant souvent les 1000 pages avec des centaines d'objectifs irréalisables et de surcroit sans chiffrage financier !

 Quelles ARS ont un conseiller médical qui était un ancien médecin libéral et pourrait comprendre l'organisation ?

Très peu, ainsi qu’au sein des cabinets ministériels en charge de santé et de médico-social.

 Le regroupement des régions complique encore davantage les choses, par exemple des regroupements comme celui de l’Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes, qui réunissent des territoires et des besoins extrêmement variés.

 L'ARS ne pilote absolument pas la médecine de ville, seulement l’hôpital -or cela est le rôle de l'ARS que de réguler l'offre de soins.

 En sus de l'important Ministère de la Santé l'on recense pas moins de 37 Agences ou Opérateurs Nationaux .

 L'article 166 de la nouvelle loi prévoit une nouvelle agence :

" Création Agence" Santé Publique France "!!!

 

Stop à cette Gabegie administrative !!

 

L'Etat doit uniquement avoir un rôle de régulateur, en sortant de la gestion des hôpitaux publics qui doivent devenir autonome et de  l'assurance maladie qui être ouverte à la concurrence.