5. avr., 2018

Les Causes du Dysfonctionnement des Hôpitaux

Des praticiens hospitaliers en souffrance dans différents secteurs font état de difficultés de communication, d’absence de considération ou de participation, voire de harcèlement moral .

De la Maltraitance Managériale !!

 

Du fait d’un décalage trop important entre le discours institutionnel et la réalité du terrain.

Une communication de mauvaise qualité du fait que les informations passent mal entre le sommet et la base, entre les responsables institutionnels et les services. De même la remontée des informations, des problèmes ou des difficultés du terrain vers les responsables se fait mal. Ce problème de fluidité dans la circulation de l’information est essentiel et explique pour partie l’incommunicabilité, ou, à tout le moins, la difficulté de communication avec les responsables institutionnels, c’est aussi un obstacle à une concertation authentique et efficace. Lorsqu’un drame ou un conflit grave survient c’est souvent une surprise pour les responsables de l’établissement. Cette mauvaise communication induit des incompréhensions et des réactions de perte de confiance.

Certes les difficultés budgétaires justifient un management resserré, très attentif à la maitrise des dépenses et à la production des recettes par une activité soutenue, mais il manque une attention particulière aux difficultés et aux souffrances des personnels (médicaux en l’occurrence), et un accompagnement et une gestion personnalisée des personnes en grande difficulté.

Le discours gestionnaire, de rigueur, qui adopte souvent les mots (et les anglicismes) du management de l’entreprise n’est compris et admis que lorsque s’est instauré au préalable une relation de confiance. Dans le cas contraire la défiance qui s’installe durablement est renforcée par ce discours et participe du caractère délétère du climat général dans l’établissement.

Il faut faire évoluer le « style de management » en partant d’un principe simple « dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit »en somme éviter de promettre l’impossible et tenir les engagements pris.